Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 11:55

Empêcher les femmes, quel que soit leur statut matrimonial de jouir de leur droit reproductif à l’interruption volontaire de grossesse, c’est exprimer une volonté patriarcale de contrôler leur corps et leur sexualité.

C’est plus précisément une manière d’avoir la grossesse comme preuve de « fornication/zina », de « débauche/fassad » des femmes non mariées, et c’est là une violation de leur droit humain à la sexualité. Aujourd’hui, on ne peut plus leur imposer l’abstinence sexuelle comme contraceptif. Par conséquent, l’article 490 du code pénal est un article anticonstitutionnel car il ne respecte pas le primat des droits humains sexuels et des conventions internationales. C’est donc là un article à abroger.

Quant aux crimes sexuels (viols et incestes, contre les mineurs notamment), de plus en plus en plus nombreux, ils expriment des prédispositions psychopathologiques individuelles qui trouvent un terrain plus fertile dans une société marocaine sexuellement frustrée à cause de l’article 490. C’est donc là un article à abroger.

Abroger l’article 490 signifie supprimer un délit, et supprimer ce délit (sexuel) est une manière de prévenir les crimes sexuels. Légaliser la sexualité des non mariés est un moyen de prévenir les grossesses involontaires, les avortements clandestins à risque, les viols et les incestes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pr. Abdessamad Dialmy
commenter cet article

commentaires