Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 09:07

La tentative de viol dans le bus casablancais m'a rappelé quatre histoires de viol collectif que j'ai collectées en 1997 (et publiées dans mon livre "Jeunesse, Sida et Islam, 2000, pp. 112-113 ).

Un vendeur de cigarettes interviewé raconte :

"Dans le premier cas, une jeune fille est emmenée de force dans un champ et baisée également par tous les copains de son « kidnappeur ».

Dans le deuxième cas, "à la vue d’un abcès sur le « derrière » d’une jeune fille emmenée de force à la forêt, chacun lui donna le sexe à sucer. On était 17". Les violeurs la promenèrent ensuite dans la forêt, et chaque fois qu’ils rencontraient quelqu’un, ils obligeaient la fille à le sucer.

Le troisième cas relate l’agression d’un jeune couple d'amoureux. Le garçon est « tabassé », tandis que la fille, déjà déflorée, a été successivement sodomisée par toute une bande de voyous. « On y allait deux par deux, raconte le vendeur de cigarettes... l’un la sodomisait et l’autre lui donnait le sexe à sucer pour s’exciter... de cette façon, dès qu’il la pénètre, il éjacule rapidement... il fallait faire vite... Puis on a été enlever le pantalon au garçon qu’on avait attaché et blessé à la main... on voulait le baiser aussi, mais il nous a supplié... on lui a alors tout enlevé à part le slip... et on est parti... ».

Dans le quatrième cas, la victime est une femme mariée, traînée de force à l’intérieur d’un hôpital, au milieu des arbustes. Elle fut sodomisée par six voyous à tour de rôle parce qu’elle avait 40 ans... « des enfants... très large... donc difficile de jouir de devant ».

Ces viols dépassent de loin l'agression sexuelle de Zineb dans le bus casablancais. Ils sont horribles. Que se serait-il passé si ces viols avaient été filmés et mis en circulation sur les réseaux sociaux ? L'absence de spectateurs indifférents, couards, complices et/ou voyeurs rendrait-elle ces viols "moins graves" ? Est-ce plutôt la vidéo de Zineb et sa mise en circulation qui ont surtout choqué l'opinion publique, en causant une blessure narcissique à l'Ego national ? On peut l'affirmer sans grand risque de se tromper. Mais alors on peut émettre l'hypothèse interrogative suivante : s'agirait-il d'un coup médiatique monté contre le Maroc par ses proches ennemis (Polisario et Algérie) ? L'hypothèse contraire est tout aussi plausible, celle d'un coup médiatique monté par le Maroc lui-même, par ses pouvoirs publics occultes, au prix d'une blessure narcissique nationale jugée moins grave. L'objectif en serait de détourner l'attention nationale et internationale focalisée sur la contestation sociale à Al Hoceima, ce néo 20 février en puissance.

 

Simple fait divers ? Coup monté ? Fait divers mass-médiatisé afin d'être exploité par les uns ou par les autres, voire par les uns et les autres, voilà des hypothèses aussi plausibles les unes que les autres.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pr. Abdessamad Dialmy
commenter cet article

commentaires